• Par la Rédaction
  • Posté le 30 octobre 2015

Institut du mois : le spa des 3 Sources

Treize ans, déjà ! » Accoudé à son comptoir, Patrick Sarrazin soupire, en repositionnant machinalement le présentoir de produits à côté de lui. Cela fait treize ans, que cet entrepreneur a transformé son institut de beauté en spa, malgré le scepticisme de son entourage. L’histoire lui a pourtant donné raison. A Ajaccio, offrir un soin aux 3 Sources est devenu une tradition, un signe de bonne éducation. Rien ne le disposait, a priori, à s’occuper de beauté et de bien-être. Adolescent, il se destinait aux Beaux Arts. Mais un accident de voiture à 19 ans le cloue sur un lit d’hôpital pendant 18 mois. Immobilisé, le jeune homme se prend de passion pour la santé (et pour cause !), mais aussi… pour l’esthétique. 

Son premier institut à 21 ans

Le voici prêt à changer de vie. Il crée Performance Beauté, un institut qui va servir de fondations à son établissement actuel. Corse jusqu’au bout des ongles, le jeune homme communique tous azimuts. Et ça marche ! A partir de 21 ans, il se constitue peu à peu une communauté de clientes fidèles. En 1998, l’esthétique devient officiellement un métier, sanctionné par un diplôme d’Etat. L’entrepreneur se sent alors pousser des ailes. Il rêve de bien-être, de relaxation… Le spa l’attire, mais il n’en reste pas moins fidèle à sa vocation première, la beauté. Sa direction est donc claire : il va créer le premier spa beauté de l’île ! 

Pour la transformation, il est sur tous les fronts à la fois. Cabines, accueil, espace de relaxation… Il veut les meilleurs équipements. Pour bâtir sa carte de soins, il jongle entre prix abordables et soins haut de gamme. Pas toujours facile ! Quant au confort de ses clients, il le soigne avec une méticulosité d‘orfèvre : après le soin, infusions du maquis, café pour les aficionados du petit noir et pâtisseries corses agrémentent la salle de repos, où l’on échange en plaisantant plutôt qu’on ne se repose.

De gérant de spa à porte-parole

En 2013, il rencontre enfin « sa » marque. Premier sur l’Île de beauté à vendre du Janssen Cosmeceuticals, il assure qu’il a bien fait de renoncer à ses marques haut de gamme, avec lesquelles il avait pourtant fidé- lisé ses clientes. Il propose désormais une carte très technique de soins à effet immédiat et des pauses bien-être réalisées dans un espace privatisé. Aujourd‘hui, Patrick Sarrazin veut partager son expérience.
Le 22 janvier 2014, il a fondé officiellement le Syndicat des instituts de beauté Corse du Sud (SIBCS). Pas vraiment une sinécure... Il doit prendre en compte les particularités des commerces sur l’île de Beauté, contraints d’exercer leurs activités entre une clientèle locale exigeante et un afflux touristique saisonnier. Bref, une nouvelle feuille de route bien remplie ! 

POSEZ VOTRE CANDIDATURE
Votre établissement a tout ce qu’il faut pour devenir « l’institut du mois » ?

Posez votre candidature par mail à institut@health-and-beauty.fr


Les autres articles de la rubrique

Institut du mois : le spa des 3 Sources

Au cœur d’Ajaccio, le spa des 3 Sources donne une belle leçon de professionnalisme. Île de beauté oblige.

  • Par la Rédaction

L'institut du mois : ROYAL SPA

Masseur par passion, informaticien par opportunité, Sylvain Evezard a trouvé sa voie en rachetant Le Royal Spa à Lyon. Après dix-huit mois d’activité, le succès est au rendez-vous. Sa recette est simple : une auto-évaluation permanente.

  • Par la Rédaction

L'institut du mois : LES CENT CIELS

Tombée amoureuse de l’Orient et de ses mystères à l’âge de 23 ans, Véronique Bonnefont s’était juré de reproduire un jour à Paris un lieu magique où retrouver l’expérience du hammam. C’est ainsi qu’est née l’aventure des Cent Ciels, qui fête cette année ses onze ans d’existence.

  • Par la Rédaction

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Business Day Toulouse 2017