Logiciels de caisse
  • Par Marie-Anne Reszkiewicz
  • Posté le 14 novembre 2017

Soyez prêts pour 2018

A compter du 1er janvier 2018, une nouvelle loi prévoit de nouvelles dispositions ayant pour objectif d'encadrer les procédures de gestion de caisse d’un institut de beauté. Les logiciels de comptabilité et systèmes de caisse devront être sécurisés et certifiés « conformes » par l’administration fiscale, à savoir qu’ils devront répondre aux normes définies par la loi et mises en place afin d'éviter la fraude à la TVA. 

Tous les commerçants et les professionnels assujettis à la TVA utilisant un logiciel de comptabilité ou un système de caisse devront s’équiper d'une version conforme et respecter les obligations suivantes : conditions d'inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données du logiciel de comptabilité ou de gestion ou du système de caisse et permettre à l'administration fiscale de contrôler les données enregistrées 
Un logiciel de caisse dit « conforme » disposera d’une sécurité ne permettant pas d’actions frauduleuses occultant ou modifiant une partie des recettes de la comptabilité officielle. Ainsi, il conservera en mémoire chaque transaction, sans modification possible, une fois l’encaissement réalisé.

L’objectif ?
Permettre une traçabilité sans faille des encaissements pour éviter, voire punir la fraude à la TVA (estimée en moyenne à 17 milliards d’euros en France), qui consiste à masquer une partie des recettes via des logiciels frauduleux. Il ne sera donc plus possible de délivrer des tickets de caisse ne faisant pas apparaître la totalité des opérations réalisées. 

Préparez-vous, en toute sérénité à accueillir dès janvier 2018, ces nouvelles obligations et les conseils judicieux pour être en conformité.

Dans son dossier, Logiciels de caisse, la rédaction du magazine Beauty Forum a fait un tour d’horizon des solutions proposées dans les numéros d’octobre et novembre 2017. L'occasion de faire le point.
N° d’octobre : ce que dit la loi, les conditions à respecter 
N° de novembre : focus sur la mise en conformité, quelles solutions pour être à jour, les sanctions prévues en cas de non respect.

>> Il est encore temps d’obtenir ces informations en vous procurant ces numéros.
http://boutique.beauty-forum.fr/

 

 

 

 


Les autres articles de la rubrique

Mentorat

Lancé en 2014 à l'initiative d'un groupe d'experts Spa et Wellness, sous l'égide du Global Wellness Institute, le Global Mentorship Program est un programme de mentorat international au sein duquel des dirigeants (mentors) donnent de leur temps et partagent leur expertise avec des professionnels du spa et du wellness (mentees) pour les aider à progresser dans leur pratique du management.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Pratique du massage bien-être (suite)

La réponse favorable du gouvernement concernant l'élargissement de la pratique du massage non-thérapeutique aux professionnels ne disposant pas du titre de masseur-kinésithérapeute fait divergence au sein des différentes fédérations. Contrairement à la CNEP (newsletter du 15/11), la FFMBE se félicite de la position du ministre des Affaires sociales et de la Santé.

  • Par Anne-Sophie Gamelin
Weekend Wellness

Rendez-vous les 23 & 24 septembre

Juste après l'équinoxe d'automne, les samedi et dimanche 23 & 24 septembre, se tiendra le Weekend Wellness, une action d'intérêt public, anti-morosité, pour donner envie à chacun de bouger, courir, et danser entre amis, en couple ou en famille.

  • Par Anne-Sophie Gamelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

  • Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.
  • Je m'inscris

Beauty Forum Paris 2017