post-hydratation
  • Par Anne-Sophie Gamelin
  • Posté le 03 juillet 2020

Une belle peau est une peau bien hydratée

Les facteurs de déshydratation de la peau sont multiples. Les paramètres environnementaux, particulièrement l’exposition au soleil, sont responsables des sensations de tiraillement et d’inconfort cutané. Le contact répété ou prolongé avec l’eau affaiblit également l’hydratation de la couche cornée. Il faut aussi prendre en compte les facteurs intrinsèques tels que le vieillissement, les perturbations hormonales, notamment à l’approche de la ménopause, ainsi que l’hérédité.

 

Les grandes familles de principes actifs

 S’il est pratiquement impossible d’influer sur la teneur en eau du derme, on peut en revanche agir au niveau de la couche cornée en lui apportant de l’eau, ou plutôt en évitant sa déperdition excessive, tout en restaurant ou préservant la qualité du film hydrolipidique de surface. La plupart des formulations des produits hydratants font essentiellement appel à quatre groupes de principes actifs :

• les occlusifs : ils s’opposent à l’évaporation de l’eau cutanée et font partie de l’excipient. Les plus utilisés sont les hydrocarbures (vaseline, huile de vaseline, paraffine), les cires animales (abeille, lanoline), les cires végétales (carnauba, candelilla), les cires synthétiques, les silicones, les esters gras ;

• les filmogènes : ils forment un film à la surface de la peau et ont, de plus, un effet tenseur. Ce sont principalement l’acide hyaluronique, le collagène, le chitosane, les polysaccharides aminés (provenant des algues), les dérivés de la cellulose ;

• les humectants : ces petites molécules à fort pouvoir hygroscopique font le plus souvent partie des composants naturels du NMF (glycérol, urée, acides aminés, lactates,

sucres simples…) ;

• les régulateurs du flux hydrique : découverts plus récemment, ils agissent au niveau de la régulation du flux de l’eau par le biais de la protection ou de l’amélioration des lipides cutanés. Ce sont des reconstituants de la barrière cutanée, tels que les céramides, les acides gras (acides linoléique et linolénique, huiles végétales de tournesol, soja, sésame, bourrache, argan…), les phospholipides et le beurre de karité.

 

 Une action synergique pour une efficacité décuplée

Les formules cosmétiques actuelles s’appuient sur un subtil dosage de l’une ou l’autre de ces familles de principes actifs. L’objectif ? Attirer l’eau dans les cellules, mais aussi l’empêcher de s’évaporer. Le type de produit que vous conseillerez à votre cliente sera donc directement lié à votre diagnostic :

• pour une peau très sèche et délipidée : une crème ou un baume plutôt gras, riche et nutritif ;

• pour une peau à tendance sèche : un lait hydratant à la texture fine et légère ;

• pour une peau sèche non irritée : une huile corporelle.

 

3 astuces synonymes de ventes additionnelles

• Le gommage

Pour que la peau profite pleinement des bienfaits du soin hydratant, l’application hebdomadaire d’un exfoliant la débarrassera des cellules mortes accumulées en surface.

• L’autobronzant

Une noisette d’autobronzant ajoutée au soin hydratant permet de subtilement prolonger le bronzage.

• Les compléments nutritionnels

Une cure de compléments nutritionnels à base d’onagre, de bourrache ou de germe de blé complète idéalement l’action des produits appliqués par voie topique.

 

Abonnez-vous ici au Magazine Beauty Forum pour recevoir chaque mois des conseils bien-être.


Les autres articles de la rubrique

Hygiene les regles de base

Hygiène : les règles de base en esthétique et onglerie

Il est essentiel pour votre clientèle que toute prestation se passe dans les meilleures conditions possibles en matière de sécurité et de confort. Il est donc nécessaire d’offrir une qualité de service constante tout au long de la journée.

  • Par Pierre Barré
l

L’anti-âge, concept en trois phases

L'anti-âge est un thème de soin central dans l'institut de beauté. Pour obtenir un résultat optimal, il faut associer, pour un concept de traitement performant, trois séquences définies de phases de soin. Par Susanne Pfau

  • Par Susanne Pfau
Soleil

L’abus de soleil est nuisible, mais son absence aussi !

Biochimiste spécialisée en cosmétologie, Aurélie Guyoux a travaillé pendant plus de dix ans dans la conception d'ingrédients pharmaceutiques et cosmétiques. Elle supervise aujourd'hui la direction scientifique d'Institut Esthederm et, à ce titre, nous détaille l'approche originale de la marque dans le domaine des solaires.

  • Par Anne-Sophie Gemelin

Je m'abonne

Gagnez du temps, abonnez-vous en ligne

Categories

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter Beauty Forum et recevez en avant première toute l'actualité beauté et bien-être.

    JE M'INSCRIS !

Beauty Forum Paris 2019